Audiences radio : France Inter creuse l'écart avec RTL, Europe 1 toujours en baisse

Les audiences radio sont tombées ! Ce jeudi 21 juillet 2022, Médiamétrie a dévoilé celles de la période avril-juin. Et une fois de plus, c'est France Inter qui domine le classement pour cette fin de saison. Du côté des auditeurs, on passe sous la barre des 40 millions de fidèles pour la deuxième fois depuis vingt ans.

France Inter peut une fois de plus sortir le champagne puisque la station réalise l'un de ses meilleurs résultats en rassemblant chaque jour 6,9 millions d'auditeurs. C'est donc 704 000 paires d'oreilles en plus en un an. La part de marché augmente également puisqu'elle est à 14,5% (soit 1,9 point). Un bel écart s'est donc creusé avec RTL qui comptabilise 5,6 millions d'auditeurs. Mais la station n'a pas à rougir puisqu'elle peut compter sur 72 000 auditeurs supplémentaires, pour une part de marché à 12,3% (+ 0,2 points).

FranceInfo suit et est donc toujours sur la troisième marche du podium grâce à ses 4,9 millions d'habitués pour une part de marché à 5%. Même si elle a perdu près d'un demi-million de paires d'oreilles sur une vague, la station d'informations devance toujours NRJ qui comptabilise 4,4 millions de personnes chaque jour, ainsi que Skyrock et ses 3,2 millions d'auditeurs. Toutes deux ont perdu près de 220 000 auditeurs en un an.

Vient ensuite RMC qui signe sa plus faible saison depuis 2006 puisqu'elle est écoutée par 3,1 millions de Français chaque jour. Mais la part de marché est au plus haut depuis deux ans (6,2%)....

Lire la suite


À lire aussi

Audiences radio : France Inter et RTL en tête, Europe 1 toujours en baisse
Audiences radio : France Inter toujours leader devant RTL, Europe 1 en baisse
Audiences radio : RTL toujours leader, France Inter au top, Europe 1 s'effondre

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles