Aude: une mère obligée de laisser son fils de 4 ans repartir au Japon avec son père

1 / 2

Aude: une mère obligée de laisser son fils de 4 ans repartir au Japon avec son père

"C'est complètement kafkaïen !" Magali Simmons ne décolère pas. Elle est présidente du comité de soutien "Courage Marine" qui accompagne depuis deux ans la mère de Louis, un Franco-Japonais de 4 ans, dans son combat pour le faire rester en France. Mais après avoir épuisé tous les recours juridiques, l'enfant va devoir quitter sa commune de Salles-d'Aude (Aude) et partir avec son père pour Tokyo, le lendemain de Noël.

Un "couple dysfonctionnel"

Marine V. et Susheido K. se sont rencontrés lors de leurs études à Toulouse. Lui travaille dans la diffusion et la promotion de l'art japonais dans l'Hexagone, tandis qu'elle est formatrice en langue. Après leurs études, ils se marient en France puis rejoignent Tokyo, où naît Louis, en 2015.

C'est alors que les choses se compliquent: "violences conjugales", "couple dysfonctionnel", nous explique-t-on du côté du comité de soutien. Des accusations "mensongères" formellement démenties par le mari dans les colonnes du Parisien: "Je n'ai jamais été violent avec elle ou avec d'autres personnes", affirme-t-il.

Marine V. rentre en France pour les vacances de 2017, avec son fils et "l'accord du père", assure Magali Simmons.

"Il lui disait qu'elle ne pouvait pas divorcer. Comme si elle était forcée de vivre avec lui", s'indigne Magali Simmons auprès de BFMTV.com.

La jeune femme de 28 ans entame alors une procédure de divorce, refusé par l'époux qui lance à son tour une procédure de...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi