Aucune technologie ne permet encore d’empêcher un astéroïde de s’écraser sur Terre

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Au terme de l'exercice, l'astéroïde s'est écrasé – fictivement – en plein cœur de l'Europe de l'Est (photo d'illustration).
Au terme de l'exercice, l'astéroïde s'est écrasé – fictivement – en plein cœur de l'Europe de l'Est (photo d'illustration).

Comment réagirait-on si un astéroïde menaçait de frapper la Terre dans les mois à venir ? Pour répondre à cette question, la Nasa a supervisé un exercice au cours duquel un groupe d'experts des agences spatiales d'Europe et des États-Unis a été confronté à un scénario hypothétique : l'arrivée d'ici six mois d'un astéroïde situé à 35 millions de kilomètres de la Terre.

Distance, vitesse, taille, trajectoire, chances d'impact? Les scientifiques ont coopéré pour obtenir les données en temps réel et éviter une collision dévastatrice, raconte Business Insider. Mais ils en sont arrivés à la conclusion qu'aucune technologie actuelle ne permettait de détourner suffisamment la planète mineure, qui s'est donc écrasée ? fictivement ? en plein c?ur de l'Europe de l'Est.

Envoi d'engin spatial ou de bombes nucléaires ?

Le principal problème qu'ont rencontré les agences spatiales réside dans le manque de temps. La planète mineure fictive, baptisée 2021PDC, a été « repérée » le 19 avril, au premier jour de l'exercice. Le second s'est déroulé en accéléré jusqu'au 2 mai. À ce moment-là, les scientifiques ont découvert que l'astéroïde frapperait certainement l'Europe ou l'Afrique du Nord. Pour le stopper, ils ont alors envisagé diverses missions. D'abord l'envoi d'engins spatiaux pour le détruire ou le faire dévier de sa trajectoire. Mais cette méthode prendrait trop de temps. « Si nous étions confrontés au scénario hypothétique de 2021PDC dans la réalité, nous ne serions pas e [...] Lire la suite