"Aucune réponse", "insuffisant", "tout ça pour ça"... Les réactions politiques aux annonces d'Edouard Philippe

franceinfo
Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé mardi un moratoire sur la hausse des taxes sur les carburants ainsi que le gel de la hausse du prix de l'électricité et du gaz.

Plus de trois semaines après le début du mouvement des "gilets jaunes", Edouard Philippe a pris la parole mardi 4 décembre, lors d'une allocution télévisée, pour trouver une sortie à la crise. Pour répondre à la colère, Edouard Philippe a annoncé une série de mesures. Son discours et ses promesses ont suscité de nombreuses réactions dans le monde politique.

Pour les écologistes, "il était nécessaire d'apaiser les choses"

L'annonce par le gouvernement d'une suspension de la hausse des taxes sur les carburants et d'un dialogue avec les Français va-t-il amorcer un virage ? C'est en tout cas ce qu'espère le secrétaire national d'Europe-Ecologie-Les Verts, David Cormand. Il s'est exprimé sur franceinfo et demande au pouvoir "de la lucidité, de la cohérence et de la constance" dans sa politique.

"Il était nécessaire d'apaiser les choses, d'envoyer un signal pour qu'il n'y ait pas de violence samedi prochain, a déclaré David Cormand. Mais surtout qu'il y ait une méthode de dialogue, qui ne soit plus un face à face entre un peuple et son roi. J'espère que cela amorce un virage. On ne résout pas les questions sociales qui sont liées notamment à notre dépendance aux énergies fossiles sans traiter la question écologique."

"Des annonces très insuffisantes" estime le RN

"Les annonces faites par le Premier ministre sont très insuffisantes et pas du tout à la hauteur de la situation, et de la révolte (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi