Aucune de ces images n’est liée à l’éruption volcanique du Nyiragongo en RD Congo

·3 min de lecture

De fausses photos et vidéos ont été publiées après l’éruption du volcan Nyiragongo en République démocratique du Congo. Certaines sont anciennes et issues de pays lointains, d’autres sont accompagnées d’une légende mensongère.

Comme souvent après une catastrophe naturelle, de nombreuses images des dégâts causés par l’éruption d’un volcan en République démocratique du Congo (RDC), survenue samedi 22 mai, ont circulé sur les réseaux sociaux… dont certaines sont fausses.

Le volcan Nyiragongo, situé à proximité de la ville de Goma, dans l'est du pays, est entré en éruption dans la soirée de samedi. Les coulées de lave se sont arrêtées à quelques centaines de mètres des limites de Goma, épargnant la ville. Selon le bilan provisoire fourni lundi 24 mai par les autorités congolaises, la catastrophe a causé au moins 32 décès, blessé plusieurs personnes, et détruit de nombreuses habitations et infrastructures.

“Une vidéo de l’éruption volcanique de ce samedi soir” ?

Une vidéo postée sur Twitter samedi à 20h11 montre, selon son auteur, la coulée de lave qui a suivi l’éruption du volcan Nyiragongo. Elle cumule 25 500 vues.

Une simple recherche d’image inversée, en recourant à l’outil InVID Weverify (voir ici comment l’utiliser), permet de retrouver des occurrences anciennes de la même vidéo. Comme par exemple dans cet article du quotidien français Le Parisien, titré “Lave et ciel rouge : pour la première fois en 800 ans, un volcan en éruption en Islande”.

Ces images datent en fait du mois de mars 2021, lorsque d’abondants écoulements de lave ont surgi du mont Fagradalsfjall, en Islande. Cette activité volcanique, survenue à quarante kilomètres de la capitale islandaise, a été considérée comme “de petite taille” par l’Agence météorologique nationale et n’a occasionné aucune perte humaine.

“Une route constituée du volcan” à Goma ?

Autre image de lave, autre réseau social. Une photo mise en ligne sur Facebook, samedi à 21h45, indique : “Voilà une route constitué du volcan. C'est toujours goma. C'est précisément à nyiragongo” (sic). Elle a été partagée plus d’un millier de fois, et aucun des 194 commentaires ne remet en cause l’origine de l’image.

En réalité, la photo remonte à plusieurs années et n’a pas été prise sur le continent africain. On la retrouve sur le site d’un photographe amateur américain, Eric Schaer. Lui indique avoir photographié cette coulée rouge à Hawaï (États-Unis) courant décembre 2012, en bas du volcan Kīlauea.

L’activité volcanique du Kīlauea, situé dans le sud-est de l'archipel, se résume à des apparitions de la lave dans le cratère, donnant lieu à de petites coulées de lave ou à la formation d'un lac de lave qui déborde périodiquement. Il a récemment connu une éruption, en décembre 2020.

Un jeune “rattrapé par le feu et complètement calciné” ?

Parmi la vingtaine de victimes, faut-il inclure l’homme dont une photo a été diffusée dimanche sur Facebook ? C’est ce que prétend l’image utilisée en photo de profil par une page intitulée “Divertissement Plus”, reprise plus de 300 fois sur d’autres comptes et pages. Selon la description, “ce jeune qui a été pris en photo devant la flamme du volcan avait été rattrapé par le feu et il a été complètement calciné”.

Les commentaires montrent que les utilisateurs Facebook sont partagés quant à la véracité de cette information. L’un d’eux écrit ainsi : “Acha bongo” (“arrête de mentir”). Le site de vérification Congo Check a pu contacter Daniel Paluku, la personne qui figure sur cette photo. Il confirme être “bel et bien vivant et en parfaite santé”.

Daniel Paluku explique qu’il s’est rendu au plus près de la lave en raison de son métier de photographe. “Ce qui m’a poussé à aller prendre ces images, ce sont les fausses rumeurs qui circulaient à Goma. Les gens prenaient des images de loin et ils disaient que l’éruption volcanique arrivait déjà à Goma. Alors que sur cette photo, je suis à Kibati, là où le volcan avait coupé la route.”

Vous avez vu d’autres photos ou vidéos autour de l’éruption du Nyiragongo que vous voulez soumettre à vérification à nos équipes ? Cliquez ici pour nous envoyer un message sur Twitter ou contactez-nous sur notre page Facebook.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles