Confinement partiel : dans l'Aube, réactions des habitants et commerçants d'une petite commune

À partir du vendredi 26 mars à minuit, de nouveaux départements passent en reconfinement partiel, dont le Rhône, la Nièvre et l’Aube. Dans ce dernier se trouve la petite ville de Nogent-sur-Seine. Les réactions à la nouvelle restriction sont mitigées. "Ça fait un an qu’on est tous inquiets, on vit sur les nerfs", estime une femme. "Il faut bien s’adapter et avancer malgré tout, alors on fait avec", ajoute un jeune homme. "Il faut rester positif, on y arrivera, je pense", juge une passante. Des commerçants sous tension Du côté des commerçants, en revanche, il est difficile de garder le moral. Isabelle Dhieux va devoir fermer sa boutique de vêtements et son institut de beauté. À quatre ans de la retraite, elle avoue ne plus posséder d’économie à cause de la crise du coronavirus. "Je suis très mal, car ça fait un an que ça dure", souffle-t-elle. En outre, dans l’Aube, le taux d’incidence tend à exploser : 470 cas pour 100 000 habitants. C’est pourquoi l’exécutif espère que les nouvelles restrictions permettront de juguler l’épidémie.