Aube cosmique : quand les premières étoiles se sont allumées

·2 min de lecture

Il y a environ 2.500 ans, le philosophe grec Anaxagore, représentant de l'école ionienne qui comportait des penseurs et des savants aussi illustres que Thalès et Anaximandre, qui eut Périclès et Euripide pour élèves, déclarait « le but de la vie est l'investigation du Soleil, de la Lune et des cieux ». La majorité des astronomes et astrophysiciens sont encore sans doute d’accord avec lui et on peut se demander quelle aurait été sa réaction devant les succès de la science moderne et par exemple aujourd’hui avec un article publié dans Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, et que l’on peut trouver aussi en accès libre sur arXiv.

En combinant des observations obtenues avec le télescope spatial Hubble, le défunt Spitzer et au sol le réseau de radiotélescopes de l’Atacama Large Millimetre Array (Alma) et quelques autres instruments de la noosphère, une équipe internationale d’astronomes menée par le Français Nicolas Laporte du Cambridge's Institute of Astronomy et le Britannique Richard Ellis (University College London) vient de préciser la période de l’histoire du cosmos observable marquant la fin des âges sombres.

Appelée parfois Renaissance cosmique et le plus souvent maintenant Aube cosmique (Cosmic Dawn, en anglais), il ne s’agit rien de moins que du début de l’allumage des premières étoiles dans les premières galaxies naissantes sous l’influence de l’effondrement gravitationnel de la matière noire dans le cadre du modèle cosmologique standard.

Plusieurs estimations en avaient déjà été avancées et il semblait clair que cela n’avait pu se produire que quelques centaines de millions d’années après la fin du Big Bang, une fois l’Univers observable devenu transparent suite à l’émission du rayonnement fossile, lorsque les atomes et les molécules neutres sont apparus. Avant, le cosmos était largement plongé dans l’obscurité, enfin pour des yeux d’Homo sapiens s’ils avaient été présents car du rayonnement existait bel et bien.

Image en couleur de l'amas de...
Image en couleur de l'amas de...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles