Au Yémen, l’enfer sur Terre

Photo Lorenzo Tugnoli/The Washington Post/Contrasto

Le Yémen connaît actuellement une sécheresse généralisée due à des pluies tardives. Les paysans sont inquiets et le retard pris par les semis aggrave leurs souffrances. Beaucoup se résolvent soit à labourer et semer sans plus attendre, soit à vendre leurs vaches, chèvres ou moutons à bas prix parce qu’ils ne peuvent plus acheter de fourrage pour les nourrir.

Cette année la saison des pluies se fait attendre, au grand dam des paysans, qui ont fait leurs semis il y a plus d’un mois, à l’époque habituelle. La diminution du volume de précipitations annuelles, comme le confirme le calendrier agricole de la région, est une source d’inquiétude supplémentaire pour la qualité des récoltes.

“Cette année, nous avons labouré nos terres et semé nos graines, déclare Mohammad Ali Al-Qawsi, un agriculteur de la ville de Hajjah, mais l’absence de pluie et le retard de la saison humide bouleversent le calendrier des travaux agricoles.”

Il craint la catastrophe. Si les graines ne germent pas, les agriculteurs ne pourront pas faire face à la situation, surtout dans le contexte de guerre et de crise économique qui sévit dans le pays.

Guerre, désertification, flambée des prix : des défis en plus

Selon Al-Qawsi, le Yémen n’avait pas connu de sécheresse aussi importante depuis plusieurs années à cette période où démarre habituellement la saison agricole. La situation est très différente cette année : outre le manque de pluie, les Yéménites ont été confrontés à de nombreuses difficultés et tragédies, dont la flambée des prix du pétrole et de ses dérivés, ainsi que l’augmentation du coût de l’irrigation, avec la menace que cela fait peser sur les récoltes.

Cette sécheresse et la désertification croissante du Yémen s’inscrivent dans la lignée des autres changements climatiques qui surviennent partout sur la planète. Tous les pays du monde essaient de mettre en place des solutions contre la sécheresse, mais rien n’est fait au Yémen pour faire face à cette menace qui pèse sur la sécurité alimentaire en général et les paysans en particulier, qui dépendent plus que quiconque des activités agricoles pour leur subsistance.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles