Au Yémen, Chibam, surnommée la "Manhattan du désert", menacée par les pluies

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

Avec ses gratte-ciels en argile dans un paysage de Grand Canyon, Chibam, ville historique du Yémen surnommée la "Manhattan du désert", a été épargnée par la guerre mais se trouve menacée par les catastrophes naturelles.

Chibam, cité située au centre de la vallée de l'Hadramaout dans le sud-est du pays le plus pauvre de la péninsule arabique, a mal supporté les pluies diluviennes qui se sont abattues sur le pays entre avril et mi-septembre. Déclenchant des crues, elles ont tué des dizaines de personnes selon les derniers chiffres de l'ONU.

Inscrite en 1982 au patrimoine mondial de l'Unesco comme "plus ancienne cité gratte-ciel du monde", Chibam porte aujourd'hui les stigmates de cette météorologie défavorable. "La ville a été frappée par ce qui ressemble à une catastrophe sans précédent", a dit à l'AFP un responsable local, Abdelwahab Abdallah ben Ali Jaber. Selon lui, au moins quatre maisons de plusieurs étages ont été complètement détruites et 15 autres endommagées sur ce site du XVIe siècle.

Les habitants manquent de moyens pour entretenir les façades

Située sur un éperon rocheux, la ville est protégée par un rempart rectangulaire de 330 mètres sur 250 et offre une rare densité urbaine, ses demeures de sept à huit étages n'étant séparées que par d'étroites ruelles.

"Ces sont les toits et les façades qui ont subi le plus de dégâts", explique à l'AFP Hassan (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi