Au Yémen, 67 morts dans des combats autour de la ville stratégique de Marib

·2 min de lecture

Au Yémen, des affrontements ont fait 67 morts dans la bataille pour Marib, dernier bastion loyaliste, au cours des dernières 24 dernières heures, ont annoncé lundi des sources militaires et médicales. Parmi eux, 58 rebelles houtis et neuf soldats gouvernementaux ont été tués.

Des affrontements au Yémen ont fait 67 morts au cours des 24 dernières heures parmi les rebelles houthis et les soldats pro-gouvernement dans la bataille pour Marib, dernier bastion loyaliste dans le nord du pays en guerre, ont annoncé, lundi 27 septembre, des sources militaires et médicales.

"Cinquante-huit rebelles et neuf soldats gouvernementaux ont été tués dans des combats et par des frappes aériennes dans les provinces de Marib et Chabwa (près de Marib)", ont indiqué les sources militaires à l'AFP, un bilan confirmé par des sources médicales.

Impasse diplomatique

Plus de 20 raids ont été menés par la coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite et qui appuie les forces loyalistes depuis 2015, selon des sources gouvernementales. Les rebelles, proches de l'Iran, contrôlent déjà une large partie du nord du Yémen, notamment la capitale Sanaa, prise en 2014.

Les combats autour de Marib se sont intensifiés ces derniers jours faisant des dizaines de morts, sur fond d'impasse diplomatique pour un cessez-le-feu. Depuis février, les rebelles tentent de prendre le contrôle de cette province riche en pétrole et qui constitue le principal maillon manquant pour le pouvoir dans le nord du pays.

La bataille de Marib a accentué le conflit au Yémen, où sévit le pire désastre humanitaire au monde selon l'ONU, qui met en garde contre un risque de famine à grande échelle. Les organisations internationales estiment que la guerre a fait des dizaines de milliers de morts et des millions de déplacés internes.

Avec AFP

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles