Au Turkménistan, le président inaugure une statue en or géante à l'effigie de son chien fétiche

Morgane Guillou
·Journaliste vidéo
·2 min de lecture

ASIE CENTRALE - Le Turkménistan a inauguré ce mardi 10 novembre une statue de 6 mètres représentant le chien fétiche du président Gourbangouli Berdimoukhamedov qui en a fait un symbole national comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.

Erigée dans un nouveau quartier de la capitale turkmène, Achgabat, la statue en feuille d’or s’élève sur 6 mètres et représente un berger d’Asie centrale, appelé “Alabai” dans ce pays. Elle est posée sur un socle qui montre des images télévisées d’un chien de la même espèce en train de jouer.

Conçue par le sculpteur turkmène Sagart Babayev, la statue est la pièce centrale d’un tout nouveau quartier résidentiel inauguré le même jour et constitué de 16 immeubles d’habitations destinés aux fonctionnaires de la capitale.

Cette double inauguration a été célébrée par des danses et des chants et filmée par la télévision d’État, Altyn. Gourbangouli Berdymoukhamedov la présidait avec son gouvernement qui en profité pour faire la promotion télévisée de ce nouveau quartier. C’est le fils du président, récemment nommé ministre de l’industrie et de la construction dans le pays, qui est en charge de ce type de projets de travaux publics.

Lors de la cérémonie, un vieil homme a remis un chiot “Alabai” à un jeune garçon pour symboliser la présence de l’animal pour des générations de Turkmènes. Ce chien est devenu depuis quelques années le deuxième animal le plus célébré dans le pays, après le cheval Akhal Teke, à l’initiative du président Gourbangouli Berdimoukhamedov. Selon ce dernier, qui a écrit un livre consacré au chien en 2019, les ancêtres du Turkménistan avaient vu “dans l’Akhal-Teke leurs rêves et dans l’Alabai leur bonheur”, comme le rapporte le site d’informations Eurasianet.

Le dirigeant turkmène avait justement inauguré, en 2015, une sculpture du même artiste le représentant sur un cheval Akhal Teke.

À voir également sur Le HuffPost: Le président du Turkmenistan se met au rap avec son petit-fils et il n’aurait pas dû

LIRE AUSSI

"Borat": une réplique du film utilisée par l'office de tourisme du Kazakhstan

En Birmanie, découverte d'une nouvelle espèce de singe

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.