Au Touquet, Barnier et Bertrand, présidentiables potentiels, se sont loupés

·1 min de lecture

Invités pour un colloque sur le Brexit au Touquet-Paris-Plage, Michel Barnier et Xavier Bertrand ne s'y sont pas croisés. L'ex-négociateur en chef du Brexit, qui n'a toujours pas annoncé sa candidature à la présidentielle, venait notamment à l'initiative du maire Daniel Fasquelle, l'un de ses fidèles lieutenants.

Si Michel Barnier, l’ancien chef de la force opérationnelle chargée des négociations post-Brexit, n’a pas annoncé sans candidature à l’élection présidentielle de 2022, il y a pensé tout haut au Touquet, à l’occasion du colloque " Brexit : divorce ou nouveau départ ? ". Et ça tombe plutôt bien pour lui puisque Daniel Fasquelle, le maire du Touquet, organisateur de cette manifestation d’envergure, est l’un de ses plus chauds partisans." Il est plus que jamais nécessaire de parler de l’avenir de l’Europe. Il y a urgence (…) En 2008, nous avions alors démontré, sous l’impulsion de Nicolas Sarkozy, que la France, quand elle est ambitieuse, peut utiliser sa présidence pour faire bouger les lignes en Europe ", rappelle l’ancien ministre gaulliste. Avant de donner un coup de patte à l’actuel locataire de l’Élysée : " Pour convaincre nos partenaires de la justesse des idées françaises, il faut en finir avec les incantations comme une forme d’arrogance (…) Convaincre, ce n’est pas imposer. C’est écouter, respecter, comprendre et construire des consensus. En Europe, l’influence n’est pas un exercice solitaire ni vertical ". Concert de louangesDroit...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi