Au Togo, le président Faure Gnassingbé reporte à nouveau les législatives

Les élections législatives et régionales qui devaient se tenir le 20 avril sont reportées, a annoncé mercredi la présidence togolaise sans préciser de nouvelle date. Ce report fait suite "à la demande du chef de l'État de procéder à une deuxième lecture de la loi de révision constitutionnelle" contestée par l'opposition et la société civile.

Au Togo, le calendrier électoral est à nouveau chamboulé. Après plus d'une semaine de remous politiques alors que l'opposition et la société civile contestent un projet de nouvelle Constitution adopté à l'Assemblée, le président Faure Gnassingbé a annoncé, mercredi 3 avril, un nouveau report des élections législatives et régionales, sans donner de nouvelle date. Ces scrutins étaient censés se tenir en décembre, puis avaient été annoncés pour le 12 avril avant d'être reportés au 20 avril.

"Le gouvernement procédera à un léger réaménagement du calendrier des élections législatives et régionales", a indiqué le communiqué de la présidence, également lu sur la télévision d'État.

Le 25 mars, les députés togolais avaient adopté une nouvelle Constitution visant à faire passer le pays d'un régime présidentiel à un régime parlementaire.

L'opposition, qui avait boycotté les dernières législatives de 2018, a prévu de se mobiliser massivement pour le scrutin cette année.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Deuxième lecture de la nouvelle Constitution au Togo : un recul face à la pression de l'opposition ?
Nouvelle Constitution au Togo : le président demande une deuxième lecture
Togo : l'opposition se mobilise contre un troisième mandat de Gnassingbé