Au Texas, les «pro-life» pourront traîner ceux qui pratiquent l'IVG devant les tribunaux

·2 min de lecture

En vigueur à compter du 1er septembre, la nouvelle loi texane interdisant l'avortement au-delà de six semaines ne sera pas appliquée par les autorités de l'État, mais par les citoyens. Promulguée par le gouverneur Greg Abbott le 19 mai dernier, la «Senate Bill 8» interdira à compter du 1er septembre le recours à l'interruption volontaire de grossesse au-delà de six semaines de gestation, y compris en cas de viol ou d'inceste. Le «Texas Heartbeat Act» vient s'ajouter aux nombreuses autres lois récemment promulguées dans les États républicains pour faire obstacle au droit à l'avortement. À une particularité près: ni l'État du Texas, ni aucune de ses subdivisions ne la feront appliquer. Rapporteure du même texte (HB 1515) à la Chambre des représentants du Texas, la représentante Shelby Slawson, qui se définit comme une conservatrice résolue, a qualifié cette proposition de loi d'«avancée considérable pour le Texas et le mouvement pro-vie». Cette femme de 44 ans, fervente chrétienne et mère de deux enfants, n'a nullement caché l'influence idéologique de sa foi dans l'élaboration du texte. Une grande dévotion que partage Bryan Hughes, sénateur rapporteur de la SB 8, qui avait quant à lui invité les personnes qui le suivent sur Facebook à se joindre à ses prières le jour du 43e anniversaire de la décision «Roe v. Wade» –consacrant l'avortement comme un droit protégé par le 14e amendement. Véritable hack juridique, la loi prévoit ainsi l'inaction des pouvoirs publics, se reposant strictement sur les initiatives judiciaires civiles: «Les obligations de ce sous-chapitre doivent être appliquées exclusivement au moyen d'actions civiles privées […]. Aucune application du présent sous-chapitre […] ne peut être mise en œuvre par cet État, une subdivision politique, un procureur de district ou de comté, ou un... Lire la suite sur Slate.fr.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles