Au Soudan du Sud, le CICR s’alarme sur la crise humanitaire: «Il ne faut pas qu’elle» soit «oubliée»

Le Comité International de la Croix Rouge (CICR) tire la sonnette d’alarme sur la situation du Soudan du Sud, son directeur régional pour l’Afrique Patrick Youssef alertant qu’il « Il ne faut pas que la crise au Soudan du Sud devienne une crise oubliée » : plus de 600 000 personnes sont arrivées du Soudan voisin depuis le début de la guerre, et 7 millions de personnes sont en insécurité alimentaire dans le pays. Et le CICR fait partie de celles qui réduisent leurs activités dans le pays, faute de financements suffisants.

Avec notre correspondante à Juba, Florence Miettaux

Le directeur régional pour l’Afrique du CICR dit avoir été témoin de situations de « souffrance » importante au Soudan du Sud. Patric Youssef partage ses inquiétudes quant à l’évolution de la situation humanitaire au Soudan du Sud : il est tout juste revenu à Juba après une visite à Akobo, Malakal et Diel, trois localités dans les États du Haut-Nil et du Jonglei qui combinent instabilité politique, insécurité alimentaire et arrivées massives du Soudan voisin, en guerre depuis un an.

Patrick Youssef espère donc que « la raison va prendre le dessus ». Il constate que d’autres agences humanitaires ont déjà considérablement réduit leur assistance.


Lire la suite sur RFI