Au Salvador, le président Nayib Bukele fait un coup d'Etat et s'explique sur TikTok

·1 min de lecture

Elu dans les règles en 2019, Nayib Bukele, le président du Salvador, petit Etat d'Amérique centrale situé entre le Honduras et le Guatemala, entend le rester. Le 1er mai, il a procédé à un quasi-coup d'Etat afin de conserver le pouvoir en faisant destituer neuf magistrats constitutionnels et le procureur général du pays. Sous la pression de la communauté internationale depuis quinze jours, il abuse des réseaux sociaux pour revendiquer sa prise de pouvoir. Entre deux tweets, il a été jusqu'à publier une vidéo sur TikTok qui ne laisse aucun doute sur ses intentions.

Sur la vidéo, déjà visionnée lundi par 2,7 millions de personnes (le Salvador en compte 6,4 millions), Nayib Bukele défile dans un Jeep devant une centaine de soldats armés qui le saluent. Ce n'est pas cette démonstration de force qui importe mais la musique choisie en fond : le tube Bichota de Karol G, célèbre chanteuse de reggaeton colombienne.

Une vidéo pour défier l'envoyé spécial américain

Bichota veut littéralement dire "gros coup" et le couplet de la chanson qui passe dans la vidéo mise en ligne par le président salvadorien peut être traduit ainsi : "J'ai une jeep moi aussi / Elle est assortie à tous mes shorties / Laissons la peur au vestiaire / Attention à ce qui sort dans la story."

Lire aussi - José, un Vénézuélien fuyant son pays et le Covid-19, raconte la traversée infernale de la Colombie au Panama

Une vidéo publiée sur TikTok le 11 mai, pendant la visite au Salvador d'un envoyé spécial venu des Etats-Un...


Lire la suite sur LeJDD