Au salon de la tech de Las Vegas, des robots humanoïdes épatants et troublants

·2 min de lecture

Une poupée-robot de la taille d'un enfant se tordait et criait mercredi devant une assistance stupéfaite au grand salon de la tech à Las Vegas, où la limite entre le cool et le légèrement perturbant peut parfois sembler ténue.

"Les yeux sont vraiment effrayants", s'exclame Marcelo Humerez, un exposant venu du Pérou qui est tombé dans les travées du salon sur le Pedia-Roid (contraction de pédiatrique et d'androïde), un robot destiné à la formation médicale.

Quelques stands plus loin, un robot humanoïde nommé Ameca reçoit un accueil moins épouvanté de la part des spectateurs curieux qui l'observent discuter tout démontrant une amplitude stupéfiante de mouvements similaires aux humains.

"Nous avons conçu Ameca pour être aussi proche de l'humain que possible dans ses mouvements", déclare à l'AFP Morgan Roe, de la société Engineered Arts basée au Royaume-Uni.

M. Roe se tient juste à côté du robot dont le visage gris bouge et cligne des yeux pendant que son comparse humain parle.

"Les humains sont si complexes, donc fabriquer un robot exactement similaire à un humain est quasiment impossible", ajoute-t-il.

"Mais si nous faisions cela, alors vous n'en auriez pas peur, car vous supposeriez simplement que c'est un humain."

Avant d'atteindre ce niveau de réalisme, sa création comporte certains aspects qui révèlent qu'elle n'est pas une créature vivante, laissant plutôt place à un concept appelé "la vallée de l'étrange".

"Ça ne bouge pas exactement comme un humain, ça ne s'exprime pas, ou montre ses émotions, ou parle comme un humain. C'est la vallée de l'étrange, c'est la partie qui fait peur" explique Morgan Roe.

Pour le robot Pedia-Roid, l'aspect terrifiant est volontaire, affirme Yusuke Ishii de l'entreprise japonaise tmsuk qui exposait la poupée.

"Nous voulons créer un scénario réaliste, c'est la raison pour laquelle nous avons ajouté certains bruits effrayants, c'est pour qu'elle se comporte comme un enfant", souligne-t-il.

Selon la brochure de l'entreprise, le robot peut "simuler de manière réaliste les mouvements de contorsion d'un enfant qui est réfractaire à recevoir un traitement".

jm/to/rle/dax

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles