Au Sénégal, une start-up pour valoriser l'oignon ?

·1 min de lecture
Aminata Sow Ndiaye au Forum Convergences. 
Aminata Sow Ndiaye au Forum Convergences.

Une récompense de plus. Au Forum Convergences, qui s?est déroulé les 2 et 3 septembre à Paris, Aminata Sow Ndiaye, 34 ans, est venue chercher un troisième prix. Le prix Convergences Sénégal 2021, qui récompense une start-up en devenir pour son exemplarité en termes d?impacts.

Réalités du terrain

Avec deux associés, elle a lancé en 2012 son projet de transformation de l?oignon local. Ce produit phare de la cuisine sénégalaise, ingrédient majeur du poulet yassa, est pourtant victime de gaspillage et d?une mauvaise valorisation de sa production. « Comment se fait-il que le pays, théoriquement autosuffisant puisque sa production, évaluée à plus de 460 000 tonnes pour la campagne 2019-2020, dépasse la consommation estimée à 300 000 tonnes, importe des oignons européens ? » interroge Aminata Ndiaye. En fait, la filière souffre de pertes de production importantes, dues à de mauvaises conditions de stockage. Chaque année, près de 30 % de la production d?oignons est perdue.

Aminata Sow Ndiaye a reçu sa troisième récompense : le prix Convergences Sénégal 2021. © Sylvie RantruaSélectionnée en 2012, elle intègre le Programme sénégalais pour l?entrepreneuriat des jeunes (PSEJ). Étudiante en agroalimentaire, elle développe cette idée autour de la transformation de l?oignon pour minimiser les pertes et valoriser le produit. En 2013, elle est lauréate du PSEJ. Cependant, l?accompagnement du projet s?arrêtera là, et le projet aussi, faute de financement.

Grâce à une tante [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles