Au Sénégal, l'Aïd se fête entre musulmans et chrétiens

franceinfo avec AFP

Au Sénégal, pays réputé pour sa tolérance, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la Tabaski (Aid al-Adha, la fête du sacrifice), qui dure du 11 au 15 août 2019. Une convivialité qui détonne dans une Afrique de l'Ouest en proie à la violence. Le pays compte 90% d'adeptes de l'islam.

"(Mes amis catholiques) viennent tous les ans pour la tabaski, je vais à la messe pour Noël, on passe toutes les fêtes religieuses ensemble", a raconté à l'agence France-Presse (AFP) Grassé, jeune Dakaroise musulmane dont le prénom, chrétien, vient de Grâce.

"Quand je me rends chez des amis chrétiens, je me sens vraiment chez moi. Il n'y a aucune différence. On a grandi ensemble", affirme-t-elle. Elle reçoit continuellement des appels sur son téléphone portable: "Jacques, Marie, Joseph... Tous mes amis chrétiens me souhaitent une bonne tabaski", se réjouit la jeune femme, étudiante en communication.

"Ici, quand un chrétien meurt, tous les voisins du quartier vont à l'église pour ses funérailles", abonde Pape Doudou Diop, le frère de la jeune femme. Bien que musulman, Pape Doudou est de toutes les communions, et se rend parfois à la messe de Noël.

Pendant le repas de fête, impossible de distinguer chrétiens et musulmans. "Je suis systématiquement invité par mes voisins ou amis pour les fêtes musulmanes. C'est une coutume", dit un ami de Grassé, Yves-Martin Kemden, jeune (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi