Au Royaume-Uni, multiplication des affiches anti-monarchie en plein jubilé d'Elizabeth II

Elizabeth II au balcon du palais de Buckingham au premier jour de son jubilé, le 2 juin 2022. - AFP
Elizabeth II au balcon du palais de Buckingham au premier jour de son jubilé, le 2 juin 2022. - AFP

Alors que des milliers de sujets britanniques se pressent dans les rues de Londres pour célébrer les 70 ans de règne de la reine Elizabeth II, des antimonarchistes multiplient les panneaux d'affichage au slogan provocateur.

Comme l'a remarqué le Huffington Post, de nombreuses affiches appelant à l'abolition de la monarchie ont été collées dans plusieurs villes britanniques comme Manchester, Glasgow, Leeds et Bristol.

Sur ces affiches, est inscrit le slogan "Make Elizabeth The Last". Soit en français: "Faites en sorte qu’Elizabeth soit la dernière." Le message est clair, faire en sorte qu'Elizabeth II soit la dernière reine d'Angleterre.

Ces affiches ont été imaginées par le groupe de pression Republic, qui se bat depuis les années 1980 pour mettre fin au rôle symbolique de la reine et prône l'avènement d'une république parlementaire.

Ambiance de fin de règne

La reine, plus populaire que jamais, a réduit ses apparitions publiques depuis une nuit à l'hôpital en octobre dernier. Affaiblie depuis la mort de son époux Philip l'an dernier, elle a du mal à marcher.

Mais elle ne montre cependant aucune volonté d'abdiquer et a fait plusieurs apparitions surprises récemment, souriante et détendue. Elle était d'ailleurs présente jeudi lors du premier jour du jubilé, mais elle sera absente des cérémonies prévues vendredi.

Dans cette ambiance de fin de règne, la monarchie se trouve cependant confrontée à des critiques croissantes, notamment dans les anciennes colonies, concernant le passé esclavagiste de l'Empire britannique.

Au Royaume-Uni, la reine reste très aimée de ses sujets avec 75% d'opinions favorables selon l'institut YouGov, mais son héritier Charles est bien moins apprécié (50%). Seuls 39% des Britanniques pensent que l'institution existera encore dans cent ans.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles