Publicité

Au Royaume-Uni, les jeunes issus de minorités ethniques appelés à boycotter la police

En 2023, un rapport avait mis en lumière les discriminations systémiques au sein de la police londonienne. L'association des policiers noirs dénonce un manque d’action.

Avec notre correspondante à Londres, Émeline Vin

L’Association nationale des policiers noirs dénonce une instrumentalisation des procédures disciplinaires internes, à l’encontre des officiers qui auraient dénoncé des actes de racisme. « Nous avons 81% de risques en plus d’être visé par des procédures disciplinaires. Il y a beaucoup de preuves que ces procédures sont utilisées de manière inadéquate contre les officiers et les employés noirs. Mais la police n’a aucune envie d’avancer sur les questions de racisme et d’inégalités », estime Andy George, président de la NBPA.

Alors, hors de question de faire venir de nouvelles victimes potentielles. Andy George ne recommande pas aux jeunes issus de minorités de postuler. « Si vous êtes un officier noir, ou d’origine asiatique, vous vous sentez souvent paranoïaque, sans réaliser que vous êtes vraiment victimes de discriminations. Nous avons tous la même expérience : nous n’avons pas accès aux formations, aux mêmes opportunités, aux promotions… Alors, ce ne serait pas correct de faire venir d’autres personnes, qui risquent à leur tour d’être victimes de discriminations et de ne pas être protégées. Cela risque d’avoir un impact encore plus dévastateur sur le recrutement [de minorités] à long terme. »


Lire la suite sur RFI