Au Royaume-uni, les funérailles d’Elizabeth II auront lieu le 19 septembre

Au sortir de la période de deuil au Royaume-Uni, les Britanniques auront droit à un jour férié pour un dernier adieu à la monarque.

ROYAUME-UNI - Cela restera comme l’une des premières annonces du règne de Charles III. Ce samedi 10 septembre, le nouveau monarque a confirmé, au cours de la cérémonie qui l’a vu être proclamé roi, que le jour des funérailles de la reine Elizabeth II, morte jeudi à l’âge de 96 ans, serait férié au Royaume-Uni.

Si la date précise de la cérémonie n’a pas encore été officiellement annoncée, celle-ci se situera aux environs du lundi 19 septembre, qui marquera la fin des dix jours de deuil national décrétés outre-Manche. Joe Biden et l’empereur du Japon ont déjà fait de leur intention d’y assister.

Après avoir ordonné à son « Conseil privé » que le jour des funérailles soit rendu férié, le roi Charles III a répété cette demande au cours d’une mise en scène bien rodée au palais Saint-James, à Londres. Durant la cérémonie de proclamation, la première de l’Histoire à être télévisée, il a ainsi été interrogé par Penny Mordaunt, la Lord présidente du Conseil de sa majesté.

« Approuvé »

« Voici le brouillon de deux proclamations : la première pour que les funérailles de sa défunte majesté soient faites jour férié en Angleterre, au pays de Galles et en Irlande du Nord ; et la seconde pour que les funérailles de sa défunte majesté soient faites jour férié en Écosse », a ainsi proposé Penny Mordaunt. Ce à quoi le nouveau roi a simplement répondu « approuvé ».

Une décision qui aura notamment des conséquences économiques pour le pays. En effet, le fait que la journée soit fériée (« bank holiday » en anglais) va obliger les commerces à fermer et les employés à chômer la journée, alors que Charles III aurait pu opter pour un autre type de jour férié moins officiel (« public holiday ») qui aurait laissé plus de latitude aux entreprises.

Pour le moment, et alors que la période de deuil a débuté vendredi 9 septembre, le pays fonctionne de manière ralentie. De nombreux événements, notamment sportifs, ont été annulés, les réunions publiques politiques et les points presse gouvernementaux ont été annulés pour les dix prochains jours, et certaines entreprises ont décidé de fermer totalement vendredi en guise d’hommage. Dans la fonction publique britannique, des règles spécifiques quant à la tenue à arborer ont aussi été édictées.

Au terme de ce deuil national, décrété par le gouvernement et qui doit lui durer jusqu’au jour des funérailles, la reine sera inhumée en privé dans la chapelle du château de Windsor. Son cercueil devrait être auparavant transféré dimanche à Edimbourg, où le public aura une première occasion de se recueillir. Du côté des proches d’Elizabeth II, son fils a précisé ce samedi que le deuil royal, qui concerne la famille, le personnel et les représentants de la maison royale, durerait jusqu’à sept jours après les funérailles de la reine.

VIDÉO - La Minute d'Elizabeth II

À voir également sur le HuffPost : 

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi

undefined

Elizabeth II : Cette anecdote de Theresa May sur la reine a bien fait rire les députés

undefinedundefined

Mort d’Elizabeth II : William et Harry se rapprochent grâce à la succession

undefined