Au Royaume-Uni, la communication du Parlement via TikTok fait débat

Pour rendre l’actualité parlementaire plus attrayante, le Parlement britannique vient de lancer son compte TikTok. Westminster compte seulement une centaine d’abonnés pour l'instant sur le réseau social chinois de vidéos courtes. Mais cela déplaît à certains députés et certains d’entre eux réclament la suppression du compte.

De notre correspondante à Londres, Émeline Vin

Dans une lettre adressée aux présidents des deux chambres, ces députés expriment leur « surprise » et leur « déception » : ils estiment que TikTok n’a jamais fourni aucune preuve que le réseau ne transmettait pas les données des utilisateurs à la société-mère, la Chinoise ByteDance, et par extension au gouvernement chinois.

Parmi les signataires, deux cadres du parti conservateur au pouvoir, Tom Tugendhat, président du comité des affaires étrangères, et Iain Duncan Smith, ancien chef des Tories, sanctionnés l’année dernière par Pékin pour avoir « propagé de fausses informations au sujet des droits humains en Chine ». Les deux élus jugent incompatibles pour le Parlement d’être client d’une entreprise liée à un pays qui condamne ses représentants.

TikTok Europe assure ne pas transmettre les données des utilisateurs à la Chine, ou alors dans des cas très précis de problèmes techniques. Le mois dernier le média en ligne Buzzfeed a révélé que les informations de TikTokers américains avaient été rendues accessibles de la Chine.

Les députés estiment qu’il n’est pas prudent de prendre le risque et réclament de pouvoir interroger, en comité parlementaire, les représentants de TikTok. Les porte-parole des Chambres des Communes et des Lords assurent avoir pris toutes les précautions nécessaires avant de s’inscrire sur TikTok.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles