"Au rendez-vous de l’Histoire": la gauche salue le choix du PS, allié à LFI pour les législatives

Olivier Faure, le 5 mai 2022 lors du Conseil national du Parti socialiste, à Ivry-sur-Seine. - STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Olivier Faure, le 5 mai 2022 lors du Conseil national du Parti socialiste, à Ivry-sur-Seine. - STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

C'est officiel. Pour la première fois du 21e siècle, la gauche partira unie aux élections législatives. Le Conseil national du Parti socialiste a validé ce jeudi l'accord électoral avec La France insoumise pour le scrutin de juin 2022. Rassemblés au sein de la Nouvelle union populaire écologique et sociale, PS, EELV, LFI et PCF présenteront donc des candidats communs dans toutes les circonscriptions de l'Hexagone.

Bravo à Olivier Faure et aux militants du Parti socialiste pour leur démarche courageuse!" écrit sur Twitter Manuel Bompard. L'ancien directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon a été le négociateur en chef de La France insoumise et a passé de longues soirées à discuter avec la délégation du PS ces derniers jours.

Le Conseil national du Parti socialiste a été "au rendez-vous de l’Histoire" abonde le député insoumis du Nord Adrien Quatennens, qui n'hésite pas à comparer la "Nupes" avec le Front Populaire de 1936, qui rassemblait les socialistes et les communistes.

"Historique. Le PS rejoint la Nouvelle union populaire écologique et sociale au prix d’une clarification que nous saluons", lance quant à elle la présidente du groupe LFI à l'Assemblée nationale, Mathilde Panot.

Front populaire et Gauche plurielle

Les écologistes ont également le sourire ce jeudi soir, et font eux aussi référence à l'Histoire. "Je n'avais pas le droit de vote il y a 25 ans mais les acquis de cette majorité inattendue gouvernent encore notre quotidien : 35 heures, CMU, loi SRU, PACS avant mariage pour tous", dit Julien Bayou, comparant la "Nupes" à la gauche plurielle, victorieuse en 1997.

"Les 12 et 19 juin, un autre gouvernement est possible!" se réjouit Sandra Regol, Secrétaire nationale adjointe d'EELV. "Rendez-vous samedi pour l'acte 1", dit-elle, alors que les insoumis espèrent organiser un événement national de présentation des candidats de la Nouvelle union populaire écologique et sociale.

Du côté des communistes, qui auront des candidats dans 50 circonscriptions, Fabien Roussel donne la ligne: "Maintenant, gagnons!" lance l'ex-candidat du PCF à la présidentielle.

Dans les faits, une victoire de la gauche n'est pas acquise. Mais une union pourrait permettre à cette nouvelle coalition de se maintenir au second tour dans de très nombreuses circonscriptions.

876450610001_6305635506112

Si les socialistes ont validé l'accord avec une large majorité, le parti reste divisé. Plusieurs barons locaux avaient indiqué en marge du vote envisager soutenir des candidats dissidents. A la sortie du Conseil national, Olivier Faure a prévenu: "Vous connaissez nos statuts. Les candidats dissidents s’excluent eux-même du PS."

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles