Au QG de Marine Le Pen, des militants "déçus" mais "prêts à continuer le combat"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

PRÉSIDENTIELLE - Au QG de campagne de Marine Le Pen, les mines sont déconfites. La candidate du Rassemblement national s’est inclinée face à Emmanuel Macronélu avec 58,2% des voix selon les premières estimations Ipsos-Sopra Steria pour Le Parisien, France Télévisions et Radio France.

Réunis autour de Marine Le Pen dimanche soir au pavillon d’Armenonville à Paris, ses partisans racontent au micro du HuffPost leur déception, et promettent de “continuer le combat”. En pleurs, un militant s’effondre dans les bras de ses collègues : “C’est la pression de la campagne qui redescend, et la déception, je ne vous le cache pas,” se justifie-t-il. “Je suis très déçue, je pensais qu’elle allait gagner. Depuis 2017, je l’attends...”, ajoute Michèle, une autre militante.

Malgré la déception, beaucoup visent désormais le prochain rendez-vous électorale, les élections législatives. “On veut faire une cohabitation avec Emmanuel Macron, il est hors de question qu’il ait tous les pouvoirs pendant cinq ans de plus,” indique un militant. ” Dès demain, on sera en campagne!”, s’exclame un autre.

À voir également sur le HuffPost : Après le débat, “l’arrogance” de Macron sur toutes les lèvres au meeting de Marine Le Pen

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles