Au procès du 13-Novembre, des gendarmes "choqués" par les kamikazes du Stade de France

"Une onde de choc qui nous traverse." Au procès des attentats du 13-Novembre, des gendarmes postés aux abords du Stade de France pour assurer la sécurité ont raconté, très émus, le traumatisme persistant de l'explosion des kamikazes. Karim Hakiki suit pour FRANCE 24 ce procès et revient sur les témoignages entendus à la barre.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles