Au Palais-Bourbon, un député allemand d'extrême droite fait polémique avec des propos anti-avortement

Le député allemand Norbert Kleinwächter à l'Assemblée nationale le 23 janvier 2023 (Capture d'écran)  - BFMTV
Le député allemand Norbert Kleinwächter à l'Assemblée nationale le 23 janvier 2023 (Capture d'écran) - BFMTV

Lors de la célébration du 60e anniversaire du traité de l'Élysée, ce député du parti d'extrême droite AfD a déclanché les hués de l'hémicycle.

Des déclarations polémiques. En pleine célébration du 60e anniversaire du Traité de l'Élysée, un député allemand, présent à l'Assemblée nationale ce dimanche comme ses collègues du Bundestag pour l'occasion, s'est attiré les hués de l'hémicycle.

L'élu en question, Norbert Kleinwächter, est membre d'Alternative pour l'Allemagne (AfD), le parti allemand d'extrême droite. Dans une séquence repérée par Le HuffPost, on le voit tenir des déclarations anti-avortement.

"Vous demandez l'accès libre à l'avortement. Chaque année, on va créer une grande ville de bébés qui n'auront pas eu le droit à la vie", dénonce-t-il, en semblant s'adresser à la présidente de l'Assemblée nationale française, Yaël Braun-Pivet.

Le changement climatique, "une idéologie de remplacement"

En réponse à cette prise de position, des huées résonnent dans l'hémicycle. Le parlementaire n'en était pas à son coup d'essai. Plus tôt, il s'est également fendu de propos consternant sur l'écologie, comparant le changement climatique à "une idéologie de remplacement".

"Vous courrez après des idéologies de remplacement, comme le changement climatique. Et vous savez de par l’expérience coloniale que l’Europe ne va pas sauver le monde", avait-il lancé.

Avant d'ajouter: "Et puis, il y a l’expérience des migrations massives alors que l’on voit que ce sont toujours les mêmes groupes qui foulent aux pieds l’esprit européen lors de la Coupe du monde, lors de la fameuse nuit de la Saint-Sylvestre en Allemagne."

Des propos pas vraiment dans l'esprit de rassemblement du Traité de l'Élysée qui "a marqué la fin de décennies, si ce n'est de siècles, de rivalités féroces et de guerres sanglantes", entre la France et l'Allemagne, selon les mots d'Olaf Scholz et Emmanuel Macron dans une tribune publiée par le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung et le Journal du dimanche.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Line Papin : "D’où vient cette culpabilité que ressentent certaines femmes lors d’un avortement ?"