Au Pakistan, les pluies de mousson ont fait plus de 1 060 morts

Les inondations ont tué plus de 1 000 personnes depuis le mois de juin au Pakistan.  - Credit:ZUBAIR ABBASI / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP
Les inondations ont tué plus de 1 000 personnes depuis le mois de juin au Pakistan. - Credit:ZUBAIR ABBASI / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP

Les inondations provoquées par les pluies de mousson commencées en juin ont franchi la barre des 1 000 morts au Pakistan, selon le dernier bilan publié dimanche par l'Autorité nationale de gestion des catastrophes (NDMA). Au cours des 24 dernières heures, 119 personnes sont décédées, portant le bilan à 1 060 personnes, mais les autorités tentaient toujours d'atteindre des villages isolés situés dans des zones montagneuses dans le nord du pays, ce qui pourrait encore faire grimper le bilan.

Plus de 33 millions d'habitants, soit un Pakistanais sur sept, ont également été touchés par les inondations et près d'un million de maisons ont été détruites ou gravement endommagées, selon le gouvernement.

Ces inondations sont « sans précédent depuis 30 ans », a déclaré lundi le Premier ministre Shehbaz Sharif. Les inondations sont « comme un océan, il y a de l'eau partout », a ajouté le chef du gouvernement qui effectuait une tournée dans les régions durement touchées du nord afin de diriger les opérations de secours.

Deux à quatre fois plus de précipitations que la moyenne

La NDMA a indiqué que plus de 80 000 hectares de terres cultivables avaient été ravagés et plus de 3 400 kilomètres de routes et 149 ponts emportés par les eaux. La mousson, qui dure habituellement de juin à septembre, est essentielle pour l'irrigation des plantations et pour reconstituer les ressources en eau du sous-continent indien. Mais elle apporte aussi chaque année son lot de drames et de destru [...] Lire la suite