Au Pakistan, l'ex-Premier ministre Imran Khan acquitté dans une affaire de trahison

La justice pakistanaise a acquitté l'ancien Premier ministre pakistanais, en appel, dans une affaire de trahison pour divulgation de documents classifiés. Imran Khan est emprisonné depuis un an pour de multiples affaires judiciaires.

Une victoire judiciaire pour le camp de l'ex-Premier ministre du Pakistan. Imran Khan a été innocenté, lundi 3 juin, en appel de l'accusation de trahison pour divulgation de documents classifiés. Il reste tout de même incarcéré dans le cadre d'autres affaires.

La décision a été prise par la Haute Cour d'Islamabad, a constaté un journaliste de l'AFP présent dans la salle du tribunal.

Salman Safdar, un avocat du parti de Imran Khan, le Pakistan Tehreek-e-Insaf (PTI), a confirmé l'information à l'AFP. Il note que "c'est la première affaire d'importance faisant partie de la persécution politique contre Imran Khan et Shah Mahmood Qureshi (son ancien ministre des Affaires étrangères et numéro deux du PTI) à être réduite à néant".

En première instance, Imran Khan, 71 ans, avait été condamné ainsi que Shah Mahmood Qureshi le 30 janvier à 10 ans de prison pour divulgation de documents classifiés.

Peine pour corruption suspendue début avril

Ces condamnations survenaient peu avant les élections législatives du 8 février auxquelles il n'avait pas pu se présenter car il était emprisonné depuis août et inéligible.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Au Pakistan, Asif Ali Zardari élu président pour la deuxième fois
Pakistan : Shehbaz Sharif élu Premier ministre pour la deuxième fois
Au Pakistan, les partis rivaux d'Imran Khan annoncent un accord de coalition gouvernementale