Au Pérou, un groupe autochtone retient un groupe de touristes après une fuite de pétrole

AP - Karel Navarro

Des habitants autochtones de la région amazonienne au Pérou retenaient ce vendredi en otage un groupe de touristes, notamment français et suisses, pour protester contre le manque d'aide gouvernementale après une fuite de pétrole.

Jeudi dans la matinée, le bateau sur lequel voyageaient 70 touristes a été retenu par un groupe autochtone dans la région amazonienne du Pérou. Les touristes ont passé la nuit à bord. Parmi eux, des locaux, mais aussi des étrangers originaires des États-Unis, d'Espagne, de France, du Royaume-Uni et de Suisse, dont des femmes et des enfants. Ils devaient être libérés dans les prochaines heures, précise notre correspondante à Lima, Juliette Chaignon.

Nous voulons « attirer l'attention du gouvernement avec cette action », a déclaré à la radio RPP Watson Trujillo, l'Apu (dirigeant) de la communauté Cuninico. Le responsable a ajouté que « cette mesure radicale » avait été décidée pour que le gouvernement envoie une délégation constater les dommages environnementaux provoqués par une fuite de pétrole survenue le 16 septembre qui a suscité le déversement d'environ 2 500 tonnes de brut dans la rivière Cuninico. Aucune déclaration sur l'incident, survenu sur un affluent de la rivière Marañón face au territoire de la communauté Cuninico, n'est intervenue de la part des autorités ou de la police.

(Et avec AFP)


Lire la suite sur RFI