Publicité

"Au nom d'Allah, je vais la buter" : menacée de mort par une lycéenne, une enseignante des Hauts-de-Seine porte plainte

Au lycée Michel-Ange de Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine), une enseignante a déposé plainte après avoir été menacée de mort par une élève, d’après les informations du "Figaro". Cette dernière a été exclue définitivement de l’établissement.

Les jours se suivent et se ressemblent dans les établissements scolaires. D’après les informations du Figaro, une professeure du lycée Michel-Ange de Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine) a porté plainte après avoir été menacée de mort par une élève. Les faits se seraient déroulés le 7 mars durant un désaccord où le ton serait monté entre l’élève et l’enseignante. Des insultes ont fusé de la part de la lycéenne à l’encontre de la professeure : « Au nom du suprême Allah, elle a un ego surdimensionné », « Elle me fait chier », « Grosse chienne » et « Au nom d'Allah je vais la buter », a déclaré l’étudiante, exclue définitivement de l’établissement.

À lire aussi Menaces de mort contre un proviseur liées au voile : l'État va porter plainte « pour dénonciation calomnieuse » contre une élève

Mercredi, le frère de l’adolescente s’est présenté au lycée francilien afin d’en savoir plus sur les raisons de l’exclusion de sa sœur. Après les explications, la professeure s’est sentie menacée. Elle s’est alors présentée au commissariat de la ville pour déposer plainte pour les menaces subies au début du mois. Selon les informations de nos confrères, la jeune fille n’a pas encore été entendue par les enquêteurs. Elle n’est pas connue des services de police.

"Nous formons tous un bouclier autour d'eux, autour de nos établissements"

Face aux menaces d’attentats via les espaces numériques de travail (ENT) et aux menaces de mort proférées par des élèves à l'encontre de leurs en...

Lire la suite sur LeJDD