Au Niger: le renvoi d’un médecin de l’hôpital de Niamey crée la polémique

Une des seules femmes oncologues à l’Hôpital national de Niamey a été remerciée pour avoir dénoncé des magouilles concernant les évacuations sanitaires des malades nigériens à l’extérieur.

Le Dr Dille Issimouha est spécialiste du cancer. Elle dirige également une ONG de lutte contre le cancer au Niger : « La semaine passée, j’ai une patiente qui est décédée d’un cancer du vagin. Pourquoi ? Parce qu’elle a attendu l’évacuation pendant un an et demi. Tout comme l’appareil de radio thérapie. Douze ans après la création du centre, il faut que cet appareil soit en place. »

Pour avoir dénoncé ce qu’elle a annoncé, la mauvaise gouvernance sur les évacuations sanitaires et réclamé un appareil de radiothérapie pour le Niger, le Docteur Dille Issimouha s’est vu remercier sans ménagement.

Sit-in de soutien

Selon l’hôpital, elle est contractuelle. Elle est prestataire de service à l’hôpital de Niamey et donc, elle peut donc être remerciée à tout moment sur décision de la direction d’hôpital, estime son directeur, le docteur Gagara Dalla : « L’hôpital national peut donner une prestation de service. On a décidé d’arrêter ce contrat de prestation. Si elle veut revenir, elle devra suivre la même procédure, mais ne pas aller sur les réseaux sociaux ou internet. »

Très vite, une dizaine de femmes malades du cancer ont organisé dimanche matin un sit-in devant l’hôpital pour soutenir leur médecin traitant : « Et ce qu’elle a dit, c’est vrai. On ne sait même pas qui a sanctionné Dille ! Dille est une vraie citoyenne. »

Sur les réseaux sociaux, les explications officielles n’ont pas convaincu beaucoup de Nigériens qui exigent l’annulation pure et simple de cette décision.