Au Montenegro, une autoroute à un milliard de dollars qui ne mène nulle part

·1 min de lecture

Corruption, dommages environnementaux, coût démesuré... Au Monténégro, une autoroute déchire la montagne, franchit gorges et canyons mais pour l'heure ne mène nulle part. Et le chantier pharaonique à un milliard de dollars menace de faire dérailler l'économie du minuscule pays des Balkans. Après six années de travaux, le petit village tranquille de Matesevo constitue le terminus improbable d'une route parmi les plus coûteuses au monde.

En 2014, le pays candidat à l'Union européenne a contracté un emprunt de 944 millions de dollars auprès d'une banque chinoise pour la réalisation par la compagnie chinoise CRBC d'un premier tronçon d'une quarantaine de kilomètres. "La construction est impressionnante et on ne doit pas s'arrêter là", dit à l'AFP Dragan, 67 ans, retraité à Matesevo. "Ce serait comme d'acheter une voiture coûteuse et la laisser au garage".

La portion d'autoroute reliant Matesevo et la banlieue de Podgorida doit être inaugurée en novembre. Mais le pays de 600.000 habitants devra encore trouver plus d'un milliard d'euros pour réaliser les 130 kilomètres nécessaires à l'achèvement de l'ouvrage. Les adversaires du projet dénoncent aussi les dégâts sur l'environnement et la possible corruption autour d'un projet destiné à connecter vers le sud la ville Adriatique de Bar, et vers le nord la frontière serbe, puis in fine Belgrade.

"Aspects positifs"

Les habitants du village, situé au bord de la rivière Tara, classée au patrimoine de l'Unesco, avec la gorge la plus profonde (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bernard Tapie à nouveau hospitalisé
Hérault : il roule trop lentement sur l'autoroute et se fait verbaliser
Belgique : une maire visée par une enquête après avoir été vaccinée en avance contre le Covid-19
Soldes : Bruno Le Maire propose de les décaler d'une semaine
Enquête de flagrance : définition, durée et déroulement