Au moins deux tests négatifs pour revenir à l'école après un cas positif, annonce Blanquer

Jean-Michel Blanquer a annoncé mardi que les élèves des classes de primaire où un cas positif de Covid a été diagnostiqué devront présenter au moins deux tests négatifs à plusieurs jours d'intervalle, contre un actuellement, pour revenir à l'école.

Les élèves des classes de primaire où un cas positif de Covid a été diagnostiqué devront présenter au moins deux tests négatifs à plusieurs jours d'intervalle, contre un actuellement, pour revenir à l'école, a annoncé mardi le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer. La rentrée des classes aura lieu comme prévu le 3 janvier mais le dépistage du Covid-19 sera élargi dans les établissements scolaires, a indiqué lundi Jean Castex, maintenant la ligne gouvernementale de ne fermer les établissements qu'en "dernier recours".

Le protocole actuel, décidé fin novembre, ne prévoit plus la fermeture d'une classe dès le premier cas détecté. A l'école primaire, quand il y a un cas positif, les enfants ne reviennent à l'école qu'en présentant un test négatif. Il en faudra bientôt au moins deux. "Ce nouveau protocole fonctionne (...) Pour revenir à l'école, il ne faudra pas seulement avoir présenté une fois un test, mais au moins deux à plusieurs jours d'intervalle", a indiqué M. Blanquer sur France Inter.

Lire aussi:Télétravail obligatoire mais ni couvre-feu ni rentrée différée: les nouvelles mesures anti-Covid

"Cet intervalle, nous sommes en train de le travailler, encore une fois, en dialogue avec les autorités scientifiques", a-t-il précisé. Concernant les examens à l'université, M. Blanquer a indiqué que la question avait été débattue et tranchée "dans un sens de présence physique", sans jauge, "à sa connaissance". Il a précisé que sa collègue de l'Enseignement Supérieur, Frédérique Vidal, aurait l'occasion de s'exprimer sur ce point.


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles