Au moins 130 migrants se seraient noyés en Méditerranée

·2 min de lecture
AU MOINS 130 MIGRANTS SE SERAIENT NOYÉS EN MÉDITERRANÉE

MILAN (Reuters) - Dix corps ont été retrouvés au large de la Libye près d'un bateau pneumatique qui a fait naufrage et aurait transporté 130 migrants, a déclaré l'organisation humanitaire française SOS Méditerranée.

Une autre embarcation en bois avec une quarantaine de migrants à bord est toujours portée disparue, a déclaré vendredi un porte-parole de l'ONG.

"Au cours des dernières 48 heures, l'ONG Alarm Phone, qui gère une hotline téléphonique pour les personnes en détresse en mer nous a alertés de trois embarcations en détresse dans les eaux internationales au large de la Libye", ce qui a incité SOS Méditerranée à lancer des recherches "dans une mer très agitée, avec des vagues pouvant atteindre 6 mètres", a indiqué l'ONG dans un communiqué.

Trois navires marchands ont aidé le navire de sauvetage Ocean Viking de SOS Méditerranée à rechercher ces bateaux dans les eaux internationales, au nord-est de Tripoli, la capitale libyenne.

SOS Méditerranée a déclaré que le navire marchand MY ROSE avait retrouvé trois corps dans l'eau et qu'un avion de l'agence européenne de garde-frontières et de gardes-côtes Frontex avait repéré le bateau pneumatique peu après.

Les eaux au large des côtes de la Libye constituent l'une des routes maritimes les plus empruntées par les migrants qui cherchent à rejoindre l'Europe. Selon l'ONG française, plus de 350 personnes ont péri cette année en Méditerranée centrale en effectuant ce voyage périlleux.

"Les États abdiquent leur responsabilité de coordonner les opérations de recherche et de sauvetage, laissant les acteurs privés et la société civile combler le vide mortel qu'ils laissent derrière eux. Nous pouvons voir le résultat de cette inaction délibérée dans la mer autour de notre navire", a déclaré SOS Méditerranée dans son communiqué.

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) des Nations unies a indiqué dans un rapport publié fin mars que plus de 2.200 migrants ont péri en mer en essayant de rejoindre l'Europe l'an dernier.

Le véritable bilan est probablement bien plus lourd, car les groupes d'aide ont signalé au moins cinq "naufrages invisibles" qui n'ont jamais été confirmés car ils n'ont laissé aucun survivant.

(Maria Pia Quaglia, version française Federica Mileo, édité par Jean-Stéphane Brosse)