Au moins 11 personnes tuées par une mine dans le nord de l'Afghanistan

·1 min de lecture

KABOUL (Reuters) - Au moins 11 civils, dont des enfants, ont été tués lorsque leur véhicule a déclenché une mine dans le nord de l'Afghanistan, ont déclaré dimanche les autorités locales, qui accusent les insurgés talibans d'avoir posé les engins explosifs.

La responsabilité de l'attaque, qui s'est produite samedi, quelques heures avant que les hauts dirigeants talibans et les responsables de l'ONU ne se rencontrent au Qatar pour discuter du processus de paix afghan, de la sécurité des diplomates et des personnes travaillant pour les agences humanitaires en Afghanistan, n'a pas été revendiquée.

Ces derniers mois, des membres des forces de sécurité, des juges, des fonctionnaires, des militants de la société civile et des journalistes ont été la cible de bombes placées au bord des routes, de petites bombes magnétiques fixées sous des véhicules et d'autres attaques en Afghanistan.

(Rédaction de Kaboul; version française Camille Raynaud)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles