Au Mexique, le parti du président AMLO conforte sa domination lors des élections locales

Fondé il y a sept ans à peine, le parti de gauche au pouvoir au Mexique a conforté dimanche 5 juin sa suprématie en remportant quatre des six élections au poste de gouverneurs d'État. La formation du président Andres Manuel Lopez Obrador (AMLO) continue à se substituer à l'ancienne force politique dominante, avec une vingtaine d’États sur 32.

À deux ans de la prochaine présidentielle, le Mouvement pour la régénération nationale (Morena) du président AMLO et ses alliés vont désormais disposer de la majorité au Congrès et au Sénat, en plus des conquêtes d’États.

Morena domine largement une alliance d'opposition qui intègre l'ancien parti hégémonique du Parti de la Révolution institutionnelle (PRI), au pouvoir pendant plus de 70 ans jusqu'en 2000, et en perte de vitesse depuis la victoire d'AMLO à la présidentielle de 2018.

Le parti du président a par exemple décroché haut la main le poste de gouverneur dans l'État industriel d'Hidalgo (Centre), fief du PRI pendant 93 ans, d'après le premier décompte de l'Institut national électoral (INE).

À la tête du touristique et dangereux Quintana Roo

Morena s'impose avec 55 à 58 % des voix dans l'État du Quintana Roo (Sud-Ouest), la vitrine touristique du Mexique avec 12,5 millions de visiteurs dont sept millions d'étrangers l'année dernière sur les plages de Cancun, Tulum et de la Riviera maya, d'après des statistiques locales.

Morena emporte également l'État du Oaxaca (Sud-Ouest), une autre destination touristique sur la côte Pacifique frappée il y a une semaine par un ouragan.

(Avec AFP)


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles