Au menu des Jeux olympiques, 13 millions de repas plus locaux et plus végétaux

© MAGALI COHEN / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP

Dans deux ans, les Jeux olympiques arrivent à Paris. Un événement que la capitale prépare assidument. Les organisateurs travaillent sur les futurs sites, mais aussi sur les repas : en 2024, les JO vont devenir le plus grand restaurant du monde. Treize millions de repas seront distribués. Et au pays de la gastronomie, pas question de se rater. Pour l'occasion, l'organisation table sur une assiette deux fois plus végétale.

80% de produits français et locaux

Plus de légumes, avec de la laitue, de la courgette betterave, des graines et surtout 80% d’aliments produits en France . Les organisateurs veulent offrir aux sportifs et aux spectateurs une nourriture saine en s’appuyant sur les producteurs locaux. Les circuits courts seront mis à l'honneur, en collaborant avec des producteurs situés dans un rayon de 250 kilomètres autour de chaque site.

 

>> LIRE AUSSI - JO-2024 de Paris : les épreuves de tir et de boxe vont changer de sites

 

Seulement 20% des produits seront importés, notamment le café, le thé ou encore le cacao. L’objectif est de diviser par deux l’emprunte carbone d’une assiette, d’où l’idée de proposer également plus de nourriture d’origine végétale qu’animale. Les organisateurs veulent également diviser par deux l’usage du plastique à usage unique.

Une assiette olympique étoilé

 

Il faudra aussi, et surtout, s’adapter au régime alimentaire des 15.000 athlètes qui, selon leur sport de prédilection, ne se nourriront pas de la même façon. Au village olympique situé à...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles