Au Maroc, des voix s’élèvent pour prendre la défense de Maâti Monjib

Au Maroc, l'historien et défenseur des droits humains Maâti Monjib a été arrêté et placé en détention préventive mardi 29 décembre dans une affaire de « blanchiment de capitaux ». L'enquête avait été annoncée par le parquet marocain en octobre dernier, de nombreuses voix y compris à l'international s'étaient élevées pour prendre sa défense. Bachir Ben Barka, président de l'Institut Medhi Ben Barka - mémoire vivante, est membre du comité de soutien de Maâti Monjib.

►À écouter aussi: Maâti Monjib, journaliste et historien marocain : «La persécution à mon égard est permanente»