Au Louvre, un activiste tente de s'emparer d'une sculpture « volée à l'Afrique »

Par Le Point.fr (avec AFP)
·1 min de lecture
Un homme a été interpellé après avoir tenté de s’emparer d’une sculpture exposée au musée du Louvre (photo d'illustration).
Un homme a été interpellé après avoir tenté de s’emparer d’une sculpture exposée au musée du Louvre (photo d'illustration).

« Je suis venu reprendre ce qui a été volé à l'Afrique. » Dans la journée du jeudi 22 octobre, un homme a été interpellé après avoir tenté de s'emparer d'une sculpture exposée au musée du Louvre, à Paris, ont confirmé nos confrères de BFM TV lundi 26 octobre. Selon le magazine The Art Newspaper, il s'agissait de l'activiste congolais Emery Mwazulu Diyabanza, déjà condamné en octobre pour une tentative similaire au Quai Branly. Le militant comparaissait lundi devant le tribunal de Paris, qui a décidé de le maintenir en liberté avant un procès prévu le 3 décembre prochain.

La tentative de vol du militant panafricain a été immortalisée dans une vidéo partagée sur Twitter le 23 octobre dernier. On peut voir l'activiste décrocher une sculpture de son socle, avant de l'emporter. « On est venus récupérer ce qui nous appartient. Je suis venu reprendre ce qui a été volé, ce qui a été pillé en Afrique, au nom de notre peuple, au nom de notre mère patrie l'Afrique », tonne-t-il. Une porte-parole du musée a indiqué à The Art Newspaper que l'?uvre ciblée par le militant était une sculpture issue de la fin du XVIIIe siècle qui ne provient pas du continent africain mais de l'île de Florès, en Indonésie.

La statue était exposée au pavillon des Sessions, une aile du sud du palais du Louvre qui accueille des collections du Quai Branly. « Les équipes ont évité le vol et toute dégradation de la sculpture », a indiqué le musée du Louvre à BFM TV.

« On le ramène à la maison »

L [...] Lire la suite