"Au lieu de nous traiter avec arrogance, le président ferait mieux de nous traiter en partenaire", lance Florence Portelli

franceinfo
·1 min de lecture

"Au lieu de nous tourner le dos, de nous traiter avec arrogance ou comme des adversaires, le gouvernement et le président de la République feraient mieux de nous traiter en partenaire", a réagi jeudi 21 janvier sur franceinfo Florence Portelli, maire LR de Taverny (Val d’Oise), vice-présidente de la région Île-de-France et du mouvement Libres ! de Valérie Pécresse, après qu'Emmanuel Macron a fustigé "une nation de 66 millions de procureurs", allusion aux nombreuses critiques sur la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement. Le chef de l'Etat a regretté la "traque incessante de l'erreur" en France.

>> VIDEO. Covid-19 : pour Emmanuel Macron, la France est devenue "une nation de 66 millions de procureurs"

"Je suis du côté de la défense des maires et des collectivités territoriales, tient à souligner Florence Portelli. On est en première ligne parce que l'Etat ne peut pas tout. Et ça, j'en ai bien conscience. On met plus que la main à la poche parce qu'on a une logistique, un pragmatisme de terrain qui est salutaire."

L'élue locale rappelle "qu'on est peut-être 66 (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi