Au Liban, les ménages dépensent désormais 5 fois le salaire minimum… pour se nourrir, situation "très, très alarmante"

·2 min de lecture

Alors que son économie s'est effondrée et que l'inflation fait rage, le Liban s'enfonce dans la crise. La monnaie s'est effondrée et le pouvoir d'achat des ménages est en berne.

Décidément, les temps sont très durs au Liban, où il devient de plus en plus compliqué de subvenir à ses besoins les plus élémentaires, alors que le pays traverse une crise inédite. Les ménages au Liban dépensent désormais 5 fois le salaire minimum pour leurs seuls besoins alimentaires, dénonce un rapport. Depuis le début de la crise à l'automne 2019, la monnaie locale a perdu plus de 90% de sa valeur par rapport au dollar sur le marché noir, faisant fondre le pouvoir d'achat et propulsant les prix à des pics inédits. "Le budget d'un ménage alloué uniquement à la nourriture est d'environ cinq fois le salaire minimum", a estimé mercredi l'Observatoire de la crise de l'Université américaine de Beyrouth en se basant sur les prix moyens atteints en juillet. 

Hormis les dépenses d'eau, d'électricité et de gaz domestique, également en forte hausse en raison d'une levée partielle des subventions, une famille de cinq personnes dépense aujourd'hui plus de 3,5 millions de livres libanaises par mois pour la nourriture, a indiqué l'Observatoire. Le salaire minimum au Liban s'élève 675.000 livres. Cela représentait auparavant 450 dollars par mois mais à peine 30 dollars aujourd'hui. Plus de la moitié de la population vit aujourd'hui sous le seuil de pauvreté. Selon l'Observatoire, le coût des aliments a bondi de 700% au cours des deux dernières années, et pourrait augmenter davantage alors que les prix ne cessent de battre des records. 

>> A lire aussi - Double explosion à Beyrouth : Emmanuel (...)

                            (...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Nucléaire : le lourd impact de la suspension du projet de réacteur de 4ème génération Astrid
Brexit : le Royaume-Uni dévoile ses plans pour régler la crise en Irlande du Nord
Covid-19 : le vaccin n'est pas contre-indiqué pour les femmes enceintes
Arabie saoudite : le numérique s'invite au grand pèlerinage de la Mecque
Les éoliennes impactent-elles la valeur du foncier ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles