Au Liban, les hôpitaux menacés de fermeture en raison de la crise

Le Liban traverse l'une des pires crises économiques au monde et doit faire face à une multitude de pénuries - d'essence, d'électricité, et même de pain - qui rendent le quotidien de plus en plus pénible. Le secteur hospitalier est lui à bout de souffle, privé de médicaments et d'électricité. Les établissement craignent de se retrouver hors service. La correspondante Zeina Antonios de France 24 s'est rendue à l'hôpital public de Beyrouth, où l'heure est au rationnement.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles