Publicité

Au Kenya, le tourisme retrouve ses niveaux pré-Covid

Le nombre de visiteurs dans le pays, et donc de dépenses liées à ces visites, ont bondi l’année dernière.

En 2023, le Kenya a enregistré près de deux millions de visiteurs. Sur un an, la hausse rapportée par l'Institut gouvernemental pour le toursime est de 32%. Les Américains sont les plus nombreux, devant les Ougandais et les Tanzaniens.

Plus de touristes pour le Kenya, cela veut dire aussi plus de dépenses. Les revenus liés au tourisme ont augmenté de 32% sur un an, pour s'établir à près de 2,7 milliards de dollars. C’est cependant moins que ce que prévoyait le gouvernement qui espérait un demi milliards de dollars de plus. Ces résultats s'expliquent par la dépréciation du shilling kényan par rapport aux autres devises.

Le tourisme est aujourd'hui le troisième source de recettes au Kenya, après les envois de fonds et les exportations agricoles. Le pays, déjà connu pour ses safaris et ses plages de sables fin au large de l’océan Indien, cherche à promouvoir d’autres secteurs comme la cuisine ou le sport.

Mais le gouvernement mise aussi sur un allègement des formalités pour les visiteurs étrangers : au début de l'année, les premiers touristes ont pu entrer sans visa sur le territoire.


Lire la suite sur RFI