Au Kenya, les enseignants stagiaires font grève pour demander leur titularisation

Au Kenya, les enseignants stagiaires du secondaire sont en grève, alors que les écoles viennent tout juste de rouvrir leurs portes, après deux reports de la rentrée scolaire en raison des inondations. Au total, 60 000 professeurs stagiaires demandent leur titularisation, sans quoi ils refusent de reprendre les cours.

Pour devenir professeur du secondaire au Kenya, il faut trois ans de formation. Durant la dernière année, les étudiants deviennent enseignants stagiaires. Ils signent ainsi un contrat de onze mois avec la TSC, la Commission de service des enseignants, pour une rémunération mensuelle de 17 000 shillings, soit environ 121 euros.

À l’issue de cette année, les stagiaires peuvent être titularisés et espérer un salaire d’environ 35 000 shillings par mois, soit 248 euros. Mais ils se voient plutôt proposer un renouvellement de leur contrat avec la TSC.

À lire aussiInondations au Kenya: près de 200 écoles ne rouvriront pas leurs portes jusqu’à nouvel ordre

2 millions et demi de collégiens concernés

Dans leur combat, ils sont soutenus par le Syndicat des enseignants de l’éducation post primaire du Kenya. Cette grève d'enseignants stagiaires pourrait affecter près de 2 millions et demi de collégiens.


Lire la suite sur RFI