Au Kazakhstan, le président sortant Kassym-Jomart Tokaïev donné largement gagnant

© HANDOUT / KAZAKHSTAN'S PRESIDENTIAL PRESS SERVICE / AFP

Le président sortant du Kazakhstan , Kassym-Jomart Tokaïev, a été largement réélu dimanche, selon des sondages, à la tête du plus grand pays d'Asie centrale, qui a vécu une année noire entre émeutes sanglantes et impitoyable lutte des clans. Selon trois sondages réalisés à la sortie des urnes, Kassym-Jomart Tokaïev a obtenu entre 82,2% et 85,52% des voix dans cette ex-république soviétique où 69,43% des 12 millions d'électeurs ont voté, d'après les premières estimations de la Commission électorale.

>> LIRE AUSSIÉmeutes au Kazakhstan : quelles conséquences pour le reste du monde ?

 

Le dauphin de Kassym-Jomart Tokaïev est le vote "contre tous", crédité d'entre 3,40% et 5,2% des voix d'après ces sondages.

Le chaos en janvier 2022

"Le peuple m'a clairement exprimé sa confiance et nous devons la justifier", s'est félicité Kassym-Jomart Tokaïev. Riche en ressources naturelles et situé au carrefour d'importantes routes commerciales, le Kazakhstan a plongé dans le chaos en janvier lorsque des manifestations contre la vie chère ont dégénéré en émeutes, avant d'être brutalement réprimées. Bilan : 238 morts.

Le pays reste traumatisé par cette crise et, signe que les tensions persistent, les autorités ont annoncé jeudi avoir arrêté sept partisans d'un opposant en exil accusés de fomenter un "coup d'Etat". Ce scrutin anticipé était pour Kassym-Jomart Tokaïev, 69 ans, un moyen de consolider son pouvoir. Ce diplomate de formation s'est mué cette année en dirigeant implacable, fais...


Lire la suite sur Europe1