Au Japon, la vente de tomates issues de l'édition génomique est autorisée

·1 min de lecture

Le Japon commercialise depuis quelques mois des tomates dont le génome a été édité. Cette manipulation modifie le matériel génétique d'espèces animales ou végétales, sans pour autant insérer d'ADN externe. C'est la différence avec les OGM, autorisés eux aussi depuis 1996 dans l'archipel. Pourquoi le Japon s'est-il lancé en premier dans cette technologie interdite dans le reste du monde ? Ces tomates du futur sont censées être bénéfiques pour la santé. Les organisations environnementalistes s'inquiètent et s'interrogent sur la précocité de cette mise sur le marché.

Une émission préparée par Patrick Lovett


Lire la suite

Lire aussi:
Japon : le Premier ministre Fumio Kishida déclare victoire après un scrutin "très difficile"
Le Japon exécute trois condamnés à mort, une première depuis 2019
Au Japon, les yakuzas vieillissants n'attirent plus les jeunes recrues

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles