Au Japon, le suicide des enfants au plus haut depuis 30 ans

La rédaction d'Allodocteurs.fr
Au Japon, les suicides d’enfants entre 6 et 19 ans ont atteint leur plus haut niveau depuis 30 ans, selon des chiffres dévoilés le 5 novembre par le ministère japonais de l’Éducation.

Le chiffre est glaçant : 250 japonais de moins de 18 ans ont mis fin à leur jour entre avril 2017 et mars 2018 (période qui couvre l’année administrative au Japon), soit 5 décès de plus que l’an passé.

Si les motivations derrière le suicide n’ont pas été recensées pour la majorité cas, l’information est disponible pour 74 victimes : désespoir face à l’avenir professionnel à l’issue des études (33 cas), problèmes familiaux (31 cas), et harcèlement scolaire (10 cas). Selon des données plus anciennes, le début de l’année scolaire serait associé à un pic du nombre de suicides chez les mineurs au Japon.

Lors de la présentation de ces données, la responsable du centre de prévention du suicide, Yukata Motohashi, a évoqué devant la presse japonaise la mise en place prochaine d'un système de détection des enfants à haut risque. De son côté, un représentant du ministère de l'Éducation a rappelé l’importance "d'enseigner aux enfants comment obtenir de l'aide dès que possible", car "il devient de plus en plus difficile de trouver de l'aide une fois qu'ils souffrent déjà."

Une situation à comparer avec celle de la France

Pour édifiantes qu’elles soient, les nouvelles statistiques dévoilées par le ministère de l’Éducation apparaissent plus inquiétantes encore lorsque l’on se penche sur les tranches d’âge des victimes : 6 étaient élèves d’écoles primaires, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi