Au Japon, la Première ministre néo-zélandaise accueillie par des Kiwis géants

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Les deux mascottes de kiwis qui ont accueilli Jacinda Ardern lors de son voyage au Japon ce jeudi 21 avril. (Photo: Capture d'écran Twitter - Henry Cooke)
Les deux mascottes de kiwis qui ont accueilli Jacinda Ardern lors de son voyage au Japon ce jeudi 21 avril. (Photo: Capture d'écran Twitter - Henry Cooke)

Les deux mascottes de kiwis qui ont accueilli Jacinda Ardern lors de son voyage au Japon ce jeudi 21 avril. (Photo: Capture d'écran Twitter - Henry Cooke)

INTERNATIONAL - Les Japonais ont réservé un drôle d’accueil à la Première ministre de la Nouvelle-Zélande. En voyage pour la première fois dans le pays du Soleil Levant depuis le début de la crise sanitaire, Jacinda Ardern a été reçue par deux mascottes de kiwis en plus de Fumio Kishida, le Premier ministre japonais.

Pour accompagner ces fruits géants, un violoniste et un pianiste étaient présents pour jouer un morceau triste. Les deux mascottes dansaient sur la musique. La scène a été capturée par le journaliste néo-zélandais Henry Cooke.

Ce n’est pas la première fois que Jacinda Ardern fait la rencontre de ces deux personnages. La Première ministre néo-zélandaise les avait déjà croisés en 2019, avant la pandémie. Suite à l’accueil qui lui a été réservé de leur part ce jeudi, elle s’est exprimée à la télévision néo-zélandaise sur sa première rencontre avec les frères kiwis. “Je me souviens particulièrement des frères kiwis. Bien qu’ils ne m’aient heureusement pas fait danser, ils m’ont tenu la main”, a-t-elle déclaré à Newshub.

Au Japon, les mascottes ont un rôle à jouer. Elles sont utilisées pour faire la promotion des cuisines locales, des sites touristiques ou même encourager les Japonais à rejoindre l’armée. Ces fruits géants ont été mobilisés pour le lien commercial établi sur le marché des kiwis entre le Japon et la Nouvelle-Zélande. Selon The Guardian, les exportations de kiwis vers l’archipel nippon représentent près de 600 milliards de dollars.

À voir également sur Le HuffPost : Au Japon, une compagnie aérienne inaugure un avion Pokémon

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles