Au Groenland, l’île la plus au nord de la planète découverte par hasard

·2 min de lecture

Selon le géographe Morten Rasch, cette île appartient à la catégorie des ”îlots à courte durée de vie”. “Personne ne sait combien de temps elle restera", précise-t-il.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

SCIENCE - Une heureuse découverte. Au mois de juillet, une expédition de scientifiques est partie au Groenland. Ils avaient pour objectif de collecter des échantillons. Le groupe est tombé par hasard sur une île. Les scientifiques ont d’abord pensé être arrivés sur un bout de terre nommé Oodaaq, à 700km du pôle nord. Mais après vérification, ils étaient plus au nord.

“Nous avons pris contact avec la personne qui s’occupe, au nom du Danemark, de l’enregistrement de ces îles dans ces zones. L’homme a été très clair en disant: ‘vous n’êtes pas sur l’île d’Oodaaq, vous êtes sur une nouvelle île’”, explique le géographe Morten Rasch dans une interview que vous pouvez voir sur la vidéo ci-dessus. Ce qui signifie que le groupe a découvert ce qu’il pense être la terre émergée la plus septentrionale du monde

“L’île sans nom se trouve à 780 mètres au nord d’Oodaaq, une île située au large du cap Morris Jesup, le point le plus septentrional du Groenland et l’un des points les plus septentrionaux de la planète”, détaille l’Université de Copenhague dans un communiqué de presse diffusé le vendredi 27 août.

Ce bout de terre mesure environ 30m de diamètre. Un sommet de 3m s’élève au-dessus du niveau de la mer. Elle est constituée de boue, de terre et de roche laissées par les glaciers en mouvement. L’équipe recommande de l’appeler “Qeqertaq Avannarleq”, ce qui signifie “l’île la plus au nord” en groenlandais.

Selon le géographe, cette île appartient à la catégorie des ”îlots à courte durée de vie”. “Personne ne sait combien de temps elle restera. En principe, elle pourrait disparaître dès l’arrivée d’une nouvelle forte tempête”, confie-t-il. Depuis plusieurs décennies, des dizaines d’expéditions américaines ont tenté de trouver l’île septentrionale en vain. En 2007, Dennis Schmitt a découvert une île similaire à proximité.

À voir également sur Le HuffPost: Au Groenland, une étendue de glace grande comme la Floride a fondu en un jour

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Ce contenu peut également vous intéresser :

LIRE AUSSI :

Des scientifiques alertent sur l'instabilité du Gulf Stream et ses conséquences sur le climat

L'État condamné à une amende record de 10 millions d'euros pour la pollution de l'air

undefinedundefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles